Portail Privé

Portail Privé

Reboisement compensatoire en Côte d'Ivoire de 1996 à 2017

Reboisement compensatoire en Côte d'Ivoire de 1996 à 2017

Ce jeu de données présente les chiffres du reboisement compensatoire en Côte d'Ivoire de 1996 à 2017.

D'après la FAO, la Côte d'Ivoire enregistre à ce jour, une superficie reboisée de 343 418,1 hectares repartie aussi bien dans le domaine rural que dans les forêts classées.

Il est bon de relever que depuis 1994, la reforme de l'exploitation forestière a institué le reboisement compensatoire pour faire face à la dégradation des forêts due à l'exploitation forestière. Cette reforme a permis la création 116 202,48 hectares de reboisement de 1996 à 2017.

Outre le reboisement compensatoire, d'autres types de reboisement interviennent aussi pour soutenir les efforts de préservation de la forêt ivoirienne. Les inititaives les importantes à retenir sont les suivantes :

  • Journée de l’arbre
  • Reboisements effectués au titre des projets
  • Initiatives privées dans le domaine rural (particuliers)
44 enregistrements - 1.2 ko
Données issues de cette source
Mis à jour le 11 mai 2022
Partager
Evolution du reboisement compensatoire en Côte d'Ivoire de 1996 à 2017 

Ce graphique présente l'évolution du reboisement compensatoire en Côte d'Ivoire de 1996 à 2017.

De 1996 à 2017, la tendance globale du reboisement compensatoire est baissière.

De 1996 à 1999, on observe une forte augmentation du reboisement compensatoire. Avec un pic 11 719 hectares en 1999. A partir de l'année 2000, année d'où part la longue crise militaro-politique de la Côte d'Ivoire, on constate une baisse brutale du reboisement compensatoire.

Cette chute va se poursuivre au fil des années avec une évolution " en dents de scie" sans jamais retrouver son niveau des années avant 2000.

Répartition du reboisement compensatoire en Côte d'Ivoire de 1996 à 2017 

Ce graphique montre la répartition du reboisement compensatoire en Côte d'Ivoire de 1996 à 2017.

De 1996 à 2017, environ 70% du reboisement compensatoire à lieu dans le domaine rural et 30% s'est fait dans les forêts classées.